Aller au contenu principal
  • pinede.jpg

Conseils de diplômé.es

« Ne jamais abandonner leurs objectifs, quels qu'ils soient », Alexandre Masclet

 

Alexandre

 

 

1.Alexandre, tu es jeune diplômé de l’ESIGELEC et tu travailles en tant qu’ingénieur conception et études de prix photovoltaïque chez Bouygues Energie & Services, en quoi consiste ton poste ?

Mon poste consiste à concevoir et à chiffrer un ou plusieurs lots de centrales photovoltaïques en phase d'appel d'offres afin de proposer des offres à nos clients. 

Nos clients sont des producteurs d'électricité (EDF, Engie, Total...). Ils développent des projets de centrales photovoltaïques et nous confient la construction. Nos ingénieurs d'affaires reçoivent des dossiers de consultation et les transmettent au pôle auquel j'appartiens, celui de la conception et des études de prix. A partir de là, mon travail commence et consiste en 4 grandes étapes. Premièrement il faut analyser le dossier de consultation du client, bien comprendre les spécifications techniques du CCTP, les contraintes et le contexte global du projet. Ensuite il s'agit de réaliser l'étude et la conception de la centrale photovoltaïque sur Autocad (logiciel de dessins techniques pluridisciplinaires) afin d'avoir un plan et de relever tous les quantitatifs nécessaires qui permettront derrière de faire le chiffrage ainsi que faire toutes les études techniques comme les notes de calcul par exemple. Une fois cela fait, il y a un travail de consultation à réaliser pour tout ce qui sera sous-traité. Il s'agit de trouver des entreprises locales avec qui travailler dans le futur pour réaliser les centrales sur lesquelles les études ont été effectuées. Enfin, une fois qu'on a le retour des consultations, nous réalisons le montage de l'offre ainsi que le mémoire technique et nos ingénieurs d'affaires envoient les offres à nos clients.

2. A l’école, tu étais très investi au sein de l’association de développement durable BSBG, de quand date ton intérêt pour les énergies renouvelables ?

Je suis sensible aux enjeux englobant la transition écologique et énergétique depuis ma seconde grâce à une professeure à moi. Cela dit je n'ai jamais eu l'occasion ou l'opportunité de m'engager à un niveau personnel pendant mon lycée ou ma prépa. C'est en arrivant à l'ESIGELEC que je me suis engagé pour la première fois pour cette cause grâce à l'association BSBG. C'est une expérience qui m'a beaucoup appris et qui m'a poussé à me renseigner plus en détail sur la notion de transition énergétique mais également sur les énergies renouvelables. 

J'ai pu prendre part à plusieurs actions en faveur du développement durable à l'échelle de l'école grâce à cette association et c'est quelque chose qui m'a vraiment ouvert les yeux car très vite j'ai senti que faire partie d'une association et me limiter à une action personnelle n'était pas suffisant. Je voulais avoir un impact beaucoup plus important, au-delà de l'école. C'est une envie qui s'est accentuée au fil du temps.

3. Tu as obtenu un Mastère spécialisé Acteur pour la Transition Energétique, pourquoi ce choix ?

J'ai toujours eu l'idée de faire un double diplôme après l'ESIGELEC et j'ai rapidement pris connaissance de l'existence des mastères spécialisés. Mais je ne savais pas exactement quel mastère je voulais faire. Pendant un temps je voulais simplement faire un mastère spécialisé en management de l'énergie afin d'avoir une double compétence ingénieur et managériale. Et puis la crise sanitaire du COVID-19 est arrivée et avec le confinement qu'on a tous connu. A ce moment-là je faisais un stage en tant qu'ingénieur commercial dans un domaine très différent de celui des énergies renouvelables et qui était en contradiction avec plusieurs de mes valeurs personnelles. J'ai rapidement compris que je n'allais pas m'épanouir dans cette entreprise. Mon stage a été suspendu pendant le confinement de mars et avril 2020 et cela m'a permis de prendre du recul sur ce que je voulais vraiment faire. A l'issue du confinement, j'ai compris que je voulais m'engager dans la transition écologique et énergétique sur le plan personnel, mais également professionnel. C'est pour cela que j'ai rejoint le mastère spécialisé "Acteur pour la Transition Énergétique" des écoles Audencia Business School et Centrale Nantes afin d'en apprendre plus sur les énergies renouvelables et tout ce qui touche à la transition énergétique mais également afin de pleinement m'engager dans cette transition.

4. Quel(s) conseil(s) donnerais-tu aux jeunes diplômé·es ?

Je leur dirais de ne jamais abandonner leurs objectifs, quels qu'ils soient. S'ils veulent vraiment travailler dans un certain domaine ou intégrer une certaine formation ils peuvent le faire et ce même s'ils n'ont pas eu les meilleures notes ou qu'ils n'ont pas fait la dominante "idéale" pour le domaine qu'ils visent. Je leur dirais de ne pas avoir peur de faire des erreurs au niveau de leurs choix, que ce n'est pas grave de faire un stage qui n'est pas très pertinent ou de choisir un électif pour ensuite s'apercevoir qu'il est moins pertinent qu'un autre pour ce qu'on veut faire. Il n'y a pas de chemin tracé pour atteindre un objectif. Et pour ceux qui sont déjà dans la vie active et qui veulent changer de cursus ou de spécialité, il n'est jamais trop tard ! Le senior de ma promotion à 50 ans et a décidé de s'engager dans la transition énergétique, un domaine différent de celui dans lequel il travaillait jusqu'à présent. L'important, c'est de ne jamais abandonner.

 

Découvrez aussi « Une très bonne expérience en gestion de projet pluridisciplinaire », Léo LOUSSOUARN

Leo

 

Ainsi que « Se socialiser, la clef de l’insertion professionnelle », Mélanie CO TAN (promo 2020)

Melanie cotan

Suivez-nous :

En savoir plus

Quelle(s) brochure(s) souhaitez-vous consulter ?*

* Champs obligatoires

En fournissant votre adresse e-mail, vous reconnaissez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité (traitement et utilisation des données) disponible en cliquant ICI.

Vous pourrez vous désabonner à n'importe quel moment en cliquant sur les liens de désabonnement situés en bas de nos e-mails ou sur simple demande à l'adresse : 

dpo@esigelec.fr